Déclaration lors du conseil municipal du 8 juin 2015

À l’initiative des parents d’élève de l’école Paul Mulot (Rouelles), nous nous sommes retrouvé à l’hôtel de ville du Havre lundi 8 juin 2015 à 18 h à l’occasion du conseil municipal. Après avoir déployé une banderole et assisté en silence aux premiers débats, Mme Nathalie Nail, élue de la liste Le Havre à cœur, a demandé une interruption de séance pour que soit fait lecture d’un texte (voie annexe). La déclaration a été longuement applaudie.

Après cette interruption de séance, Mme Florence Thibaudeau-Rainot, adjointe au maire chargée de l’éducation, est venue discuter avec nous, et en particulier avec M. Christophe Argentin, maire délégué de la commune associée de Rouelles. Nous étions également soutenus par Mme Valérie Auzou (élue de la liste Le Havre à cœur).

Au cours de cette discussion, nous avons fait valoir nos griefs. Mme Thibaudeau-Rainot a de nouveau affirmé qu’elle était elle aussi opposée à ces fermetures mais n’a rien proposé de concret. Elle a de réaffirmé qu’elle voulait bien nous recevoir à son bureau mais qu’elle ne se déplacerait pas pour voir les situations sur place.

Une journaliste a assisté à ces échange et a interviewé M. Argentin.

Voir : « Le Havre : les parents d’élèves de Rouelles interrompent le conseil municipal pour dénoncer les fermetures », Paris-Normandie, édition du 10 juin 2015

Annexe : déclaration

Depuis plusieurs semaines, les parents d’élèves des écoles du Havre, pour lesquelles les fermetures de classes sont annoncées, se mobilisent fortement  par de multiples actions.

Au-delà de protéger les écoles de nos enfants, en tant que citoyens, nous souhaitons défendre les principes de l’école publique et de la république, telle que l’égalité pour tous !

Actuellement, les suppressions annoncées vont accentuer les difficultés que rencontrent les élèves et les enseignants au quotidien.

Nous pensons aux enfants issus des milieux sociaux défavorisés qui vont être encore plus exposés à l’échec scolaire. Nous pensons aux enfants handicapés, dont la loi du 11 février 2005 a permis l’inclusion et l’intégration en milieu scolaire ordinaire, qui ne seront pas accompagnés avec les moyens nécessaires au risque de les mettre en grande souffrance. Nous pensons aux enfants qui souhaitent simplement évoluer dans une classe où les conditions de travail sont adaptées et n’auront pas à « se tasser » à plus de 62 voire 35 élèves dans des salles qui ne peuvent qu’en accueillir à peine une trentaine.

Ces décisions sont incompréhensibles ! Pour exemple, l’école maternelle Paul Mulot atteint un effectif exponentiel. Une classe aurait dû être ouverte à la rentrée de septembre 2014 (sur décision de l’inspecteur académique), faute d’espace suffisant, cela n’a pu se faire. Les enfants de petites et moyennes sections atteignent les 30 élèves. Les effectifs de la rentrée prochaine, au regard du nombre d’inscrits à ce jour, sont en augmentation. La ville du Havre n’a pas voulu étudier la possibilité d’une extension de l’école maternelle ou envisager une nouvelle organisation.

Les parents d’élèves élus ont soulevé cette question lors des conseils d’école et restent à ce jour dans l’attente d’une réponse satisfaisante ! Face à ce phénomène de croissance démographique (car contrairement à la ville du havre, la commune associée voit sa population accroître chaque année), nous apprenons qu’une classe de l’école primaire Paul Mulot va être fermée à la rentrée 2015, car cette année l’effectif des élèves de grande section est en baisse par rapport aux années précédentes, alors que les classes de moyennes et petites sections « débordent ». La réponse qui nous a été apportée est que la directrice académique des services de l’Éducation nationale ne regarde les effectifs qu’à N-1 et ne tient pas compte des effectifs au-delà. Un vrai scandale compte tenu de la situation.

Nous avons demandé, lors des conseils d’école, le soutien des élus de la ville du Havre, Mme Coupey s’est engagée à le faire. Jamais elle n’est venue nous soutenir, que ce soit lors de nos rencontres avec l’inspecteur de la circonscription, M. Mary, ou lors des défilés de mobilisation. Néanmoins, nous apprenons que la classe fermée l’année prochaine profitera au périscolaire. Nous estimons aberrant de profiter d’une situation aussi critique pour s’approprier l’espace !

Nous faisons appel à vous pour réagir face à la destruction de l’éducation de nos enfants, futurs citoyens de la nation. Les événements de ce début d’année auraient dû suffire à nous faire réagir. Pour autant, nous continuons à dégrader « le bel outil » d’insertion sociale et professionnelle qu’est l’école publique !

Nous disons « non aux fermetures de classes » et en tant qu’élus, il est nécessaire de soutenir les habitants et citoyens du Havre face à cette tragédie !

Après avoir occupé les écoles, bloqué des carrefours, être intervenus lors de manifestations, notre mobilisation continue, elle grandit et se renforce ! Le combat continue !

Pour les parents d’élèves et les élèves des écoles Paul Mulot, Jean Zay, les Dahlias, Raspail…

Publicités

Une réflexion sur “Déclaration lors du conseil municipal du 8 juin 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s